Réseau Gérontologie

Acteurs locaux de la gérontologie

MAIA Guyane

CCAS

Centre Hospitalier de Cayenne

Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais

HAD Guyane

Hôpital Privé Saint Paul

Association l’Ebène

Institutions

Conseil Général de la Guyane

Agence Régionale de Santé

Caisse Générale de Sécurité Sociale

Instances nationales de la gérontologie

Fédération Nationale des Réseaux Gérontologiques

Société Françaises de Gérontologie et de Gériatrie

Le réseau Gérontologie-Alzeimer

vendredi, 12 juillet 2013 00:00 Écrit par

Le Réseau Gérontologie-Alzheimer est une association Loi 1901 créée en juillet 2011 dont le but principal est de favoriser un maintien à domicile des personnes âgées, le plus longtemps possible. En appui aux professionnels, il travaille à la coordination, à la qualité, à la continuité et à l’interdisciplinarité pour une prise en charge globale du patient âgé. Plan pluriannuel 2013-2015

Missions

Améliorer l’accès aux soins pour les personnes âgées résidant à domicile à travers la proposition d’une expertise gériatrique permettant de repérer les grands syndromes gériatriques et de cibler, ainsi, leur prise en charge.
Améliorer la continuité, la coordination, qualité et la sécurité des soins : En appui au médecin traitant, Coordination du parcours de santé des patients âgés à domicile ; Favoriser la pluridisciplinarité autour du patient par la Coordination des acteurs de santé, du social et du médico-social ; Favoriser la continuité des soins par l’Articulation entre l’hospitalisation et la médecine de ville.

Améliorer l’efficience de la prise en charge en travaillant à la bonne articulation entre la médecine de ville et l’hospitalisation pour optimiser les parcours.

Composition

Le réseau est composé de professionnels dont l’action concourt aux objectifs du projet réseau. On devient membre en tant que représentant d’un collège ou en adhérant directement par l’approbation et la signature de la charte du réseau.

• Membres

Les professionnels sont regroupés autour de 5 collèges définis selon les structures qu’ils représentent :
Collège des professionnels libéraux : unions et syndicats de professionnels libéraux (médecins, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes)

Collèges des professionnels hospitaliers : hôpitaux publics, cliniques, HAD, SSR
Collège des professions médicosociales : EHPAD, SSIAD
Collège des autres professionnels : association des psychologues, services à la personne (APEF, Mima’Dom Services, Alliance Vitale, Âge d’or services)
Collège des usagers : association d’usagers (CERPAG, ASGUAL)

• Professionnels adhérents

• Organigramme

Activités

Coordination du parcours du patient âgé en appui au médecin traitant et aux professionnels de proximité.

Formation des professionnels notamment sur les recommandations de bonnes pratiques et sur les référentiels mais aussi sur les thèmes en relation avec le parcours du patient.

Accompagnement des aidants à travers des ateliers de formation, le groupe de parole des aidants et le Carbet des aidants.

Améliorer l’orientation des patients et des familles par la mise à disposition d’une information sur les ressources gérontologiques disponibles sur le territoire.

Evaluation des besoins des professionnels, des personnes âgées et des familles.

Partenaires

L’ARS Guyane
La CGSS Guyane
Le Conseil Général 
La MAIA Guyane
Les établissements médicaux (centres hospitaliers et services rattachés ; cliniques…)
Les médecins libéraux 
Les infirmiers libéraux 
Les professionnels libéraux de rééducation 
Les SSIAD 
Les HAD 
Les EHPAD 
Les CCAS 
Les services d’aide à domicile
Les structures représentants des usagers du système de santé

Activités du réseau

lundi, 16 septembre 2013 00:00 Écrit par

Les principales activités du réseau sont :

  • Le repérage des patients gériatriques nécessitant une prise en charge dans le cadre d’un dispositif coordonné
  • La coordination du parcours du patient âgé, en appui au médecin traitant 
  • La coordination des acteurs de la prise en charge (médicale, médico-sociale et sociale) des personnes âgées
  • La formation des professionnels et diffusion des bonnes pratiques gérontologiques
  • L'information des professionnels et du public sur les ressources gérontologiques disponibles en Guyane
  • L'évaluation régulière du dispositif mis en place pour permettre de l’adapter ou de le faire évoluer si nécessaire
  • Le soutien aux aidants familiaux

Les partenaires du réseau

lundi, 16 septembre 2013 19:14 Écrit par

Le réseau agit en collaboration avec

  • les institutions (le Conseil Général, Agence Régionale de Santé, Caisse Générale de Sécurité Sociale...)
  • les établissements médicaux et médico-sociaux ( les hôpitaux publics et privés, le Centre Mémoire de la Guyane, HAD Guyane, HAD Saint Paul, les EHPAD...)
  • les unions, syndicats et associations de professionnels (Union Régionale des Professionnels de Santé (médecins, infirmiers, pharmaciens), le Syndicat des Masseurs Kinésithérapeutes, l'Association Guyanaise des Psychologues)
  • les médecins (libéraux comme hospitaliers) 
  • les autres professionnels de santé et du secteur social (dont les services d'aide à domicile)
  • les collectivités territoriales
  • les associations d'usagers du système de santé ou les associations de personnes (l'ASGUAL et le CERPAG)
  • la MAIA Guyane

Présentation

mercredi, 27 août 2014 18:36 Écrit par

1.      Qu’est-ce qu’un aidant familial ?

L’aidant familial, naturel ou informel est la personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage pour les activités de la vie quotidienne.

Exemple d’aides : soins, nursing, maintien de l’autonomie, vigilance permanente, soutien psychologique, accompagnement à la vie sociale et aux démarches administratives, aide à la réalisation des activités domestiques, coordination, etc. 

2.      Soutien des aidants : pourquoi ?

Les aidants jouent un rôle important auprès de la personne âgée en perte d’autonomie. Si pour 77% des aidants, il est naturel d’apporter son aide à un proche malade ou en perte d’autonomie[1], il n’en demeure pas moins qu’être aidant peut être éprouvant physiquement et psychologiquement. En effet, Des études menées au niveau national ont démontré qu’être les aidants d’une personne en perte d’autonomie étaient confrontés à une détérioration de leur état de santé, au stress, isolement

70% des aidants déclarent ne pas avoir de temps libre[2]

Il est essentiel de prévenir et d’anticiper  l’épuisement.

 



[1] Association Française des Aidants, « Enquête nationale à destination des aidants », 10 décembre 2013.

[2] Idem.

Le Réseau

jeudi, 04 septembre 2014 00:00 Écrit par

Le Réseau Gérontologie-Alzheimer est une association Loi 1901 créée en juillet 2011 dont le but principal est de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées, le plus longtemps possible. En appui aux professionnels, il travaille à la coordination, à la qualité, à la continuité et à l’interdisciplinarité pour une prise en charge globale du patient âgé.

 

Missions

Composition

Organigramme

Activités

Partenaires

 

Missions

Améliorer l’accès aux soins pour les personnes âgées résidant à domicile à travers la proposition d’une expertise gériatrique permettant de repérer les grands syndromes gériatriques et de cibler, ainsi, leur prise en charge.

Améliorer la continuité, la coordination, qualité et la sécurité des soins : En appui au médecin traitant, Coordination du parcours de santé des patients âgés à domicile ; Favoriser la pluridisciplinarité autour du patient par la Coordination des acteurs de santé, du social et du médico-social ; Favoriser la continuité des soins par l’Articulation entre l’hospitalisation et la médecine de ville.

Améliorer l’efficience de la prise en charge  en travaillant à la bonne articulation entre la médecine de ville et l’hospitalisation pour optimiser les parcours.

 

Composition

Le réseau est composé de professionnels dont l’action concourt aux objectifs du projet réseau. On devient membre en tant que représentant d’un collège ou en adhérant directement par l’approbation et la signature de la charte du réseau.

Il y a  5 collèges de professionnels définis selon leurs secteurs d’activité respectifs :

  • Collège des professionnels libéraux : unions et syndicats de professionnels libéraux (médecins, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes)
  • Collèges des professionnels hospitaliers : hôpitaux publics, cliniques, HAD, SSR
  • Collège des professions médicosociales : EHPAD, SSIAD
  • Collège des autres professionnels : association des psychologues, services à la personne (APEF, Mima’Dom Services, Alliance Vitale, Âge d’or services)
  • Collège des usagers : association d’usagers (CERPAG, ASGUAL)

 

Organigramme

 

Activités

  • Coordination du parcours du patient âgé en appui au médecin traitant et aux professionnels de proximité.
  • Formation des professionnels notamment sur les recommandations de bonnes pratiques et sur les référentiels mais aussi sur les thèmes en relation avec le parcours du patient.
  • Accompagnement des aidants à travers des ateliers de formation, le groupe de parole des aidants et le Carbet des aidants.
  • Evaluation des besoins des professionnels, des personnes âgées et des familles
  •  Orientation des patients et des familles vers des ressources et services adaptés à leurs besoins
  • Mise en place d’un annuaire des ressources gérontologiques disponibles sur le territoire.

Télécharger le Rapport d’activité 2013

 

Partenaires

L’ARS Guyane

La CGSS Guyane

Le Conseil Général

La MAIA Guyane

Les établissements médicaux (centres hospitaliers et services rattachés ; cliniques…)

Les médecins libéraux

Les infirmiers libéraux

Les professionnels libéraux de rééducation

Les SSIAD

Les HAD

Les EHPAD

Les CCAS

Les services d’aide à  domicile

Les structures représentants des usagers du système de santé

La gérontologie

mardi, 02 septembre 2014 00:00 Écrit par

La gérontologie est un champ d’étude qui s’intéresse au vieillissement humain et à ses conséquences à différents niveaux : biologique, physique, psychologique, social, démographique, économique… Du fait de la multiplicité des domaines impliqués, la gérontologie est un lieu de croisée de multiples disciplines (santé publique, démographie, économie de la santé, architecture…). La gériatrie, par exemple, est la composante de la gérontologie qui s’intéresse aux conséquences spécifiques du vieillissement sur la santé et aux maladies de la personne âgée.

Les syndromes gériatriques

Le syndrome gériatrique est défini comme un ensemble de symptômes soit observés uniquement chez les sujets âgés soit dont la fréquence augmente avec l’âge ;

d’origines multiples incluant les effets du vieillissement ;
qui débouche fréquemment sur une perte d’autonomie fonctionnelle
dont la prise en charge requiert une approche globale et une intervention multidisciplinaire.

Pour une bonne prise en charge du patient âgé, il est nécessaire de repérer les syndromes gériatriques.

Exemple de syndromes gériatriques fréquents :

La perte d’autonomie fonctionnelle
Les chutes répétées 
La dénutrition
Les troubles cognitifs 
La dépression du sujet âgé
La fragilité 
Les troubles visuels ou/et auditifs 
L’incontinence
La polymédication
Les troubles de la marche
La maltraitance

Données générales

D’après les données de la dernière enquête MVF[1], les personnes âgées de 60 ans et plus représentent, en 2005, 6% de la population Guyanaise soit 14 000 personnes. Selon les projections de l’INSEE, ces effectifs passeront à 69 000 personnes (soit 12%) en 2040. En 2008, la population âgée de Guyane avait une espérance de vie à la naissance de 75,4 ans pour les hommes et 81,3 ans pour les femmes[2].

Etat de santé de la population âgée de Guyane

Comparées aux personnes du même âge en Martinique, en Guadeloupe ou en France métropolitaine, les personnes âgées de 75 ans et plus ont un état de santé plus précaire. En Guyane, elles sont 70% à déclarer être « en très mauvais état de santé » contre 60% dans les Antilles et 40% en France métropolitaine. La même proportion de personnes âgées de 75 ans et plus, en Guyane, déclare être « limitée dans les activités de la vie quotidienne »[3].

Les personnes âgées dans le système de santé

Si les personnes âgées représentent une faible proportion de la population, elles ont – comme en France métropolitaine – plus souvent recours aux systèmes de soins que les autres franges. Il s’agit souvent de séjours répétés plusieurs fois dans la même année pour la même affection. Les durées de séjours observées étaient également prolongées par rapport aux références françaises en matière de DMS (Durée Moyenne du Séjour en hospitalisation), des difficultés d’organisation des sorties d’hospitalisation étant mises en cause.

Mais il faut noter que les personnes âgées en perte d’autonomie sont majoritairement maintenues à domicile. Par exemple, 80% des personnes bénéficiaires de l’APA[4] (Allocation Personnalisée à l’Autonomie) vivent à domicile contre 59% au niveau national. Cela pour différentes raisons dont le nombre de places limité en institution.

La population âgée est donc suivie essentiellement en ville. Or, le diagnostic élaboré dans le cadre de l’élaboration du SOMS[5] pointe un certain nombre de difficultés :

  • filière gériatrique à compléter
  • coordination des acteurs de prise en charge à parfaire
  • soutien des aidants familiaux à renforcer.

Ce sont autant de défis que les institutions compétentes (notamment l’ARS, le Conseil Général) tentent de relever avec leurs partenaires sur le terrain.


[1] « Migrations, Famille et Vieillissement : Défis et enjeux pour la Guyane. », Antianéchos N°21 – septembre 2012. INSEE Antilles-Guyane.

[2] Sources Plan Régional de Santé Guyane 2011-2015

[3] « Migrations, Famille et Vieillissement : Défis et enjeux pour la Guyane. », Antianéchos N°21 – septembre 2012. INSEE Antilles-Guyane.

[4] L’APA est attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus avec un certain niveau de perte d’autonomie. Elle est accordée par le Conseil Général.

[5] Schéma d’Organisation Médico-sociale de la Guyane 2011-2015.

Les syndromes gériatriques

lundi, 16 septembre 2013 00:00 Écrit par

Le syndrome gériatrique est défini comme un ensemble de symptômes soit observés uniquement chez les sujets âgés soit dont la fréquence augmente avec l’âge ;

d’origines multiples incluant les effets du vieillissement ;
qui débouche fréquemment sur une perte d’autonomie fonctionnelle
dont la prise en charge requiert une approche globale et une intervention multidisciplinaire.

Pour une bonne prise en charge du patient âgé, il est nécessaire de repérer les syndromes gériatriques.

Exemple de syndromes gériatriques fréquents :

La perte d’autonomie fonctionnelle
Les chutes répétées 
La dénutrition
Les troubles cognitifs 
La dépression du sujet âgé
La fragilité 
Les troubles visuels ou/et auditifs 
L’incontinence
La polymédication
Les troubles de la marche
La maltraitance

La prise en charge des personnes âgées fait intervenir des professionnels de différents champs :

  • Médecin traitant 
  • Médecins spécialistes (si nécessaire)
  • Pharmacien 
  • Infirmier, kinésithérapeute
  • Ergothérapeute et autres intervenants spécialisés (neuropsychologue, orthophoniste, psychomotricien
  • Assistante sociale ou d’autres professions sociales (conseillère en économie sociale et familiale,
  • Service à la personne (aide à domicile, auxiliaire de vie, assistant de soins en gérontologie

Vous pensez souffrir d’une maladie ? Parlez-en avec votre médecin traitant qui saura :

• l’identifier ou
• vous orienter, si nécessaire, vers les spécialistes en capacité de l’identifier
• et mettre en place et suivre votre plan de soins.

1. Se soigner

(Voir « Acteurs de soins » sur la carte interactive)


2. Conserver l’autonomie ou accompagner la dépendance

Différents institutions et organismes proposent une aide pour le maintien de l’autonomie soit dans le cadre d’un maintien à domicile soit dans le cadre d’une entrée en institution. Quelques exemples :

  • L’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA)
  • ARDH
  • Programme PIED

Des informations approfondies sont disponibles après de la Mairie de votre commune.

Documentation - Ressources

jeudi, 09 octobre 2014 00:00 Écrit par

Directives – Politiques – Réglementaire

National

Plan Maladies Neurodégératives 2014-2019.

Instruction N° DGOS/PF3/2012/349 du 28 septembre 2012 relative au guide méthodologique « Améliorer la coordination des soins : comment faire évoluer les réseaux de santé ».

Circulaire DHOS/O2/O3/UNCAM no 2007-197 du 15 mai 2007 relative au référentiel d’organisation national des réseaux de santé « personnes âgées ».

Circulaire DHOS/O2/DGS/SD. 5D/2002/157 du 18 mars 2002 relative à l’amélioration de la filière des soins gériatriques.

Guyane

Schéma d’Organisation Médico-sociale de la Guyane 2011-2015, Conseil général et ARS Guyane.

Schéma Régional d’Organisation des Soins 2011-2015, ARS Guyane

Plan Régional de Santé Guyane 2011-2015, ARS Guyane.

Recommandations-Référentiels-Outils

Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : diagnostic et prise en charge. Recommandation de bonne pratique. HAS, Décembre 2011. Annexe1 ; Annexe 2 ; Annexe 3 ; Annexe 4 ; Annexe 5 ; Annexe 6 ; Annexe 7 ; Annexe 8 ; Annexe 9.

« Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : suivi médical des aidants naturels. Recommandations. »  HAS Décembre 2011.

Rapports de missions

Dispositif d’activités physiques et sportives en direction des âgés. Rapport remis aux ministres, établi par le groupe de travail, sous la présidence du Professeur Daniel Rivière. Décembre 2013.

 

Rapport annuel 2012. Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie.

 

« La dépendance des personnes âgées. » Les avis du Conseil Économique, Social et Environnemental, 2011.

« Les défis de l’accompagnement du grand âge. Perspectives internationales. » Juin 2011, Centre d’Analyse Stratégique.

« Assurance maladie et perte d’autonomie. Contribution du HCAAM au débat sur la dépendance des personnes âgées ». Rapport adopté à l’unanimité lors de la séance du 23 juin 2011. Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie.

« La place des familles dans la prise en charge de la dépendance des personnes âgées », Haut Conseil de la Famille, 16 juin 2011.

« Prévention de la dépendance des personnes âgées. » Rapport présenté par monsieur André Trillard, Sénateur de Loire atlantique. Juin 2011.

« Société et vieillissement ». Juin 2011, Inspection Générale des Affaires Sociales.

« Les inégalités sociales de santé : déterminants sociaux et modèles d’actions. » Mai 2011, Inspection Générale des Affaires Sociales.

« Modalités de mise en œuvre de l’aide sociale à l’hébergement. » Mai 2011, Inspection Générale des Affaires Sociales.

« Vieillissement, longévité et assurance maladie ». Constats et orientations. Avis du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie adopté à l’unanimité, le 22 avril 2010.

« Vieillissement, longévité et assurance maladie ». Annexes accompagnant la note. Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie.

« Vieillissement, longévité et assurance maladie ». Synthèse de la note. Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie.

« Vivre ensemble plus longtemps. Enjeux et opportunités pour l’action publique du vieillissement de la population française. » 2010, Centre d’Analyse Stratégique.

"Vivre chez soi" Nora BERRA, Secrétariat d’Etat chargé des aînés, Ministère de la Solidarité et de la Fonction publique, 2010.

Rapport de la mission d’évaluation des consultations mémoire et des centres mémoire de ressources et de recherche. Direction de l'Hospitalisation et de l'Organisation des Soins, Ministère de la sante et des sports, 2009.

« Technologies nouvelles susceptibles d’améliorer les pratiques gérontologiques et la vie quotidienne des malades âgés et de leur famille. » Rapport remis à Monsieur Philippe BAS, Ministre de la Santé et des Solidarités par M. Vincent RIALLE, Maître de conférences – praticien hospitalier, Docteur ès sciences. Université Joseph Fourier et CHU de Grenoble. Mai 2007.

 

Articles - Ouvrages - Rapports d’études

« Migrations, Famille et Vieillissement : Défis et enjeux pour la Guyane. », Antianéchos N°21 – septembre 2012. INSEE Antilles-Guyane.

« Enquête nationale à destination des aidants », Association Française des Aidants, 10 décembre 2013.

« Aider un proche âgé à domicile : la charge ressentie », Etudes et résultats N°799, mars 2012, DREES.

« L’implication de l’entourage et des professionnels auprès des personnes âgées à domicile. », Etudes et résultats n° 771, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), août 2011.

Enquête sur les conditions de la qualité des services d’aide à domicile pour les personnes âgées. 2009, Inspection Générale des Affaires Sociales.

 

Thèses-Mémoires

Page 1 sur 2